Spécialisations à l’exportation de l’Algérie : une spécialisation primaire

Kahina MELAB, CREAD

Résumé:

L’économie algérienne est fortement spécialisée vis-à-vis de pétrole et de gaz naturel. Par conséquent, la croissance économique est volatile, fragile et la vulnérabilité aux chocs exogènes s’accentue. Par ailleurs, la volonté affichée par les pouvoirs publics en matière de préparation du pays à la période de l’après pétrole par le biais de plusieurs tentatives de transformation structurelle depuis les années 70 ne diversifie pas encore la structure productive. Le calcul de l’avantage comparatif révélé de la CEPII nous permet d’analyser la dynamique de la spécialisation internationale de l’Algérie en 2017 en le comparant à ceux des pays voisins