Appel à contribution pour un ouvrage intitulé « Les obstacles à l’entreprenariat féminin en Algérie »

Contexte et problématique

L’intérêt pour la problématique d’entrepreneuriat étant relativement nouveau en Algérie, et plus particulièrement celle portant sur l’entrepreneuriat féminin. Aujourd’hui, de nombreuses recherches traitant de la question de l’entrepreneuriat féminin passe par un décryptage des données statistiques en termes de poids relatif d’évolution et de variation.
Plusieurs constats peuvent être relevés en rapport avec ce processus d’émergence de l’entrepreneuriat féminin, notamment la croissance du taux d’emploi global et la part des femmes dans l’emploi. Il n’en demeure pas moins que nous relevons un fait singulier celui du poids de l’entrepreneuriat féminin qui enregistre une baisse relative ces dernières années malgré tous les efforts des institutions et acteurs associatifs.

Ce constat nous interpelle pour s’interroger sur la nature et le contenu de cette situation problématique. Les travaux académiques observent une incursion graduelle de la femme dans le monde du travail et de plus en plus dans le monde des affaires et dans tous les secteurs d’activité. Il est important aujourd’hui de lancer une réflexion et échanger les expériences en vue de comprendre et saisir ce comportement « paradoxal » de la femme entre sa position de salariée et/ou celle d’entrepreneure ?

Aussi, il est également important de focaliser la réflexion sur la discontinuité entrepreneuriale féminine. Le nombre de femmes entrepreneures qui perdent leurs entreprises est en progression. Les raisons majeures invoquées par les entrepreneures femmes sont attribuées aux obstacles administratifs et sociaux ainsi que leur situation dans l’environnement des affaires où ce groupe socioprofessionnel évolue en grande majorité dans l’informel. Les données de la dernière enquête de l’ONS sur le chômage révèlent que la part de la population féminine entrepreneure en situation de chômage est importante.

Il s’agira de voire, comme l’ont révélé les recherches antérieurs, dans quelle mesure les femmes, comme catégorie sociale, sont les premières à subir cette crise de croissance de l’entreprenariat féminin.

Il s’agira de voire également des expériences dans d’autres pays.

Axes de contribution

Les contributions attendues s’inscrivent dans différents champs disciplinaires sciences humaines, sciences sociales, sciences de gestion, sciences économiques. La liste des axes proposée reste non exhaustive et toute contribution pouvant apporté un éclairage sous d’autres angles est vivement souhaitée.

  • axe1 :l’état de la littérature scientifique sur les obstacles à l’entreprenariat féminin dans le monde et en Algérie
  • axe2 : le rôle des institutions dans la réduction/élimination des obstacles sociaux, économiques, institutionnels
  • axe3 : les alternatives et les « success-stories » que développent les femmes entrepreneures pour réussir leurs affaires entrepreneuriales

Période et Durée

  •  ouverture des soumissions des contributions : 01/02/2019
  •  clôture des soumissions : 01/04/2019
  •  délibération 01/05/2019 /30/06/2019
  • publication 15/10/2019

La forme

Template ouvrage CREAD : (15*22)

  •     En tête 1.8 pied de page 1.4
  •     Caractère 12, cambria, interligne 1.15.
  •     En haut 2.5, en bas 2 à gauche 2.5 à droite 2
  •     Nombre de page : 12à15 pages

Coordination scientifique

  • Mr Benguerna Mohamed
  • Mr Abdou Abderrahmane
  • Mme Hammache elkaina
  • Mr Ziane Abderrahmane
  • Mr Lassassi Moundir
  • Mr Guedjali Assia

Contact pour la transmission des contributions

L’appel à contribution est disponible sur le site du CREAD : www.cread.dz.

Toute contribution doit être adressée, exclusivement par fichier numérique, aux contacts suivants :   Mme Hammache elkiana       oelkaina@yahoo.fr