Parution d’un nouvel ouvrage de l’entrepreneuriat féminin en Algérie : Une réalité en construction

Dans cet ouvrage nous avons tenté de révéler la première face cachée de l’entrepreneuriat féminin où les femmes entrepreneures font face, dans leur quotidienneté, à de multiples stéréotypes et croyances qui régissent leur univers de femme. Ces stéréotypes « doutent de leurs aptitudes professionnelles » et ces croyances «le sentiment de manque de confiance en soi » ont produit chez la femme entrepreneure algérienne une impression de ne pas être à la hauteur, de femme qui a peur de l’échec, de femmes qui cherche à contourner les risques pesant sur le patrimoine du foyer et sur la famille, etc. Ces contraintes socioculturelles, portées par l’environnement social et par la société sur les qualités personnelles et professionnelles des femmes, constituent de nos jours les principaux
handicaps qui accompagnent les femmes entrepreneures tout au long de leur vie d’entrepreneur.
Pourtant, au regard de leur niveau de formation et de leurs compétences ces contraintes devraient se dissiper.

Cet ouvrage vient également confirmer un autre constat largement partagé par les chercheurs sur les spécificités de l’activité entrepreneuriale des femmes qui est exercée parfois comme une occupation partielle pour avoir un revenu d’appoint qui permet de compléter le revenu du ménage. Parce que l’investissement dans l’activité entrepreneuriale n’étant pas la première priorité « activités d’appoint», les femmes entrepreneures ne se soucient guère de la dimension formalisation de leur entreprise. Conséquemment, cette situation va constituer la principale raison de leur exclusion de l’accès au financement conventionnel et leur recours contraint au financement non conventionnel « le secteur financier informel et le réseau familial » pour accéder à des emprunts sous forme d’avances remboursables ou bien de prêts sur gage.

L’entrepreneuriat féminin : des trajectoires diverses

Dans cet ouvrage, nous avons tenté de révéler l’existence d’une diversité de trajectoires entrepreneuriales féminines en matière de création d’entreprises qui se singularise par des profils singuliers de dirigeantes, par des statuts spécifiques d’entreprises créées et surtout par la qualité du réseau mobilisé. Dans cet ouvrage, il n’était pas question d’apporter un jugement de valeur sur la diversité des trajectoires entrepreneuriales des femmes, mais
bien d’attirer l’attention sur leur existence. L’entrepreneuriat féminin n’est pas un ensemble homogène. Il regroupe des réalités économiques très diverses. C’est pourquoi, la diversité des trajectoires entrepreneuriales des femmes doit être appréhendée dans sa globalité et dans sa pluralité dans le cadre d’un écosystème entrepreneurial d’ensemble.