Présentation du CREAD

Le Cread, en bref

Le Cread est l’établissement public algérien de recherche en économie appliquée pour le développement.

 

Statut

Le Cread (Centre de Recherche en Economie Appliquée pour le Développement) est un établissement public à caractère scientifique et technologique (EPST) depuis 2003 (décret exécutif n°03-455 du 1er décembre 2003 modifiant et complétant le décret n°85-307 du 17 décembre 1985 portant création du centre de recherche en économie appliquée pour le développement), placé sous la tutelle du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (MESRS) et à vocation intersectorielle.

Historique

Le Cread est créé au mois de décembre 1985 (le Décret n°85-307 du 17 décembre 1985 portant sur la création du Centre de recherche en économie appliquée pour le développement). Le siège du Cread est fixé auparavant à Ben Aknoun, chemin Rachid Khalef, (Alger), puis en 1989, le Cread a déménagé vers un nouveau siège (siège actuel) situé à l’intérieur de l’enceinte de l’université Alger 2 à Bouzaréah, rue Djamel Eddine El Afghani (Alger).

Le Cread a hérité du patrimoine scientifique et des moyens humains et matériels de l’ex-CREA 1976-1985 (Centre de recherche en économie appliquée) dont le siège était à Ben Aknoun. Parmi ces héritages figure principalement la revue Les cahiers du Crea (fondée en mars 1984), devenue sous l’appellation Les cahiers du Cread à partir de l’année 1986. Les cahiers du Cread est une revue d’économie et de socio-économie, d’une périodicité trimestrielle. Elle est considérée comme une revue de référence par de nombreuses instances nationales d’évaluation et de promotion des enseignants-chercheurs et chercheurs en économie et socio-économie (CUN, CNEC, …).

Depuis sa création, plusieurs directeurs se sont succédé à la tête de l’institution : le Pr. Slimane BEDRANI, le Pr. Ahmed SOUAMES, le défunt Pr Djilali LIABES (nommé le 18 juin 1991 ministre des universités dans le Gouvernement de Sid Ahmed Ghozali puis, en février 1992, il a pris le portefeuille des Universités et de la Recherche scientifique), le Pr. Abdelwahab REZIG, le défunt  Pr. Youssef DJEBARI, le Pr. Mohamed Yacine FERFERA, et depuis fin 2016,  le  Dr. Yacine BELARBI, Directeur de recherche.

Activités

Depuis la création du Cread, ses activités de recherche portent principalement sur l’économie de développement, l’économie sociale et du travail, l’économie de l’éducation, l’économie des ressources naturelles et de l’environnement, l’économie de l’entreprise et son organisation, l’agroéconomie et l’économie rurale, l’économie internationale et commerce extérieur, etc. Toutes ces préoccupations de recherche ont toujours été des thématiques investies par les chercheurs du Cread à travers des projets de recherche et des  études d’expertise.

Le Cread conçoit et réalise des projets de recherche avec des partenaires socioéconomiques et des établissements scientifiques nationaux et internationaux. Il conçoit et réalise des enquêtes ponctuelles sur des échantillons de populations, d’institutions et de professionnels de l’économie, pour collecter des données et des informations statistiques sur l’ensemble des phénomènes économiques et socioéconomiques. Des accords de partenariat et des conventions lui permettent également d’exploiter les données d’enquêtes sur panels ou des échantillons réalisés par d’autres organismes nationaux et internationaux, publics ou privés.

Le Cread effectue des prestations d’études et de recherches pour le compte des institutions et des établissements, publics ou privés, nationaux ou étrangers en s’appuyant sur les expertises internes et externes. Ces études exploitent des thématiques et des problématiques variées, relatives aux diverses structures économiques et socioéconomiques.

Mission

Les missions dévolues au CREAD, définies dans le décret de création en 1985, sont liées directement à son domaine de compétence qui est l’économie et l’économie sociale du développement.

  1. Mener des recherches théoriques et appliquées sur le développement économique ;
  2. Étudier les conditions économiques et sociales nécessaires au renforcement de l’intégration intersectorielle, de la création et de la maîtrise technologiques et d’une gestion efficace aux niveaux macro et microéconomiques ;
  3. Effectuer des recherches en matière d’économie du travail, de l’éducation, de la formation, de la santé et de l’habitat ;
  4. Étudier les systèmes de gestion monétaires et financiers au niveau national et international.

Outre ces missions citées ci-dessus, le centre est appelé à assurer les missions fixées à l’article 5 du décret exécutif n°99-256 du 16 novembre 1999, entre autres :

  1. Assurer une veille scientifique et technologique en rapport avec son sujet ;
  2. Rassembler et traiter l’information scientifique et technique et en assurer la conversation et la diffusion ;
  3. Contribuer à la valorisation des résultats de la recherche scientifique en veillant notamment à leur diffusion, à leur exploitation et à leur utilisation ;
  4. Assurer la formation continue, le recyclage et le perfectionnement des personnels de la recherche ;
  5. Contribuer à la formation par et pour la recherche ;
  6. Assurer la coordination, le suivi et l’évaluation des unités, des laboratoires et des équipes de recherche.

S’ajoutant à ses missions, le CREAD est chargé de réaliser les programmes de recherche scientifique et de développement technologique dans le domaine de l’économie appliquée au développement.

Le Décret exécutif n° 11-396 du 24 novembre 2011 fixant le statut-type de l’établissement public à caractère scientifique et technologique a ajouté une autre mission qui répond aux développements récents dans le domaine de la recherche scientifique. Il s’agit de réunir les éléments nécessaires à l’identification des projets de recherche à entreprendre ainsi que les données permettant leur programmation, leur exécution et leur évaluation.

Le Cread en chiffres

04 Divisons de recherche ;

22 Équipes de recherche ;

03 Unités de recherche (en cours de création) ;

78 Chercheurs et 22 ingénieurs de soutien à la recherche, au mois de Décembre 2017.